Comme un jeudi

Je vais te raconter mon jeudi soir.

Ce soir c’était beaujolais nouveau. Alors pour feter ça, y avait conseil d’école. Et pour fêter ça, y a eu… la guerre. Enfin, à notre échelle hein. Il faut dire Qu’à un moment on nous a demandé si on avait des trucs à dire. Laisse moi te dire que c’est pas une question qu’il faut me poser. Parce que moi des trucs à dire… j’en ai tout le temps. Là en plus, il se trouve que c’était à propos des humains miniatures que j’affectionne, à savoir le mien et ses congénères. Il se trouve qu’on a découvert assez récemment, au cours de fouilles cantinologiques que nos nains étaient… un peu livrés à eux même à l’heure du dej. Ouais. En fait il se trouve que dans notre école, Si un humain miniature ne va pas à la cantoche, Et ben personne ne s’en rend compte. Et ça. Ça fait un peu chier. Rapport à l’âge de l’humain miniature : autour de 6 ans. Donc j’ai dit poliment, que nous, parents, ça nous faisais un peu chier… et Y a une maîtresse que mon fils aura dans quelques années qui m’a dit que, je cite, « madame, il faut que les enfants soient un peu autonomes, tout n’est pas toujours de la faute d’un adulte » certes. J’avais envie de prendre sa tête et de taper le mur avec. Si si, je te promets. Sa tête. Un mur. Elle m’a dit qu’il fallait que je responsabilise un peu mon fils. MAIS C’EST À DIRE? EXCUSE MOI, IL A 6 ANS. IL DOIT SE COMPTER LUI MÊME? IL DOIT SE FAIRE L’APPEL? Je bouillais du dedans de moi même. Donc là, au lieu de boire du beaujolais nouveau, je suis en train de parler de l’organisation de la cantine avec des gens qui pensent que je suis une connasse désagréable alors que j’essaie juste qu’on fasse pas l’ouverture du JT de TF1 avec « les chances de retrouver le petit DYLAN, dont personne n’a remarqué l’absence à la cantine, et qui a disparu depuis deja 72 heures s’amenuisent d’heure en heure » bon, si ses parents l’ont appelé Dylan, c’est qu’ils ne l’aimaient pas vraiment déjà. Mais merde. Et c’est moi qui passe pour une chieuse. Alors que je voudrais juste que mon fils reste en vie. C’est vrai que j’en demande beaucoup. Faut pas deconner, on a le droit à un quota de perte non? Si. Sûrement. Parlez en aux parents de Dylan, ils vont kiffer. Après on a parlé RESPONSABILITÉS. Y a une maîtresse trop bonnasse qui a dit qu’elle voulait pas aller en prison et à qui on a répondu en gros « nan mais n’importe quoi » et du coup elle a gueulé très fort (elle est trop cool, J’adore les gens qui crient plus fort que moi, y en a pas beaucoup, ils m’impressionnent) après elle est partie genre en mode théâtral. Elle a disparu, un peu comme Vic dans la Boum: vous me faites trop chier. C’était trop cool. Après y a 2 maîtres qui avaient raté le début qui sont arrivés, du coup ils avaient raté le meilleur, on a essayé de leur raconter mais c’est pas pareil quand tu l’as pas vécu. Ils étaient un peu en décalé. Mais ils ont réussi à suivre. C’est vraiment passionnant ce genre de réunion. Après cette animation On a parlé du budget. Du fauteuil cassé d’une des maîtresses qui peut apparemment pas s’asseoir sur une chaise normale (elle doit avoir le cul en or massif), du spectacle de magie pour noël, des travaux, du budget pour l’informatique, des sorties scolaires, et de la kermesse. Après on a finalement fini par aller boire du beaujolais nouveau, mais pas tous ensemble, parce que y en a Moi je peux pas boire avec. Et ce qui rassure, c’est que comme tous les ans, y a un truc de constant, c’est que le beaujolais nouveau, il est vraiment degueulasse.

Allez, bisous.

Une réflexion sur « Comme un jeudi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s