Mon ourson à la guimauve…

IMG_3533C’est un ourson au chocolat fourré à la guimauve, c’est la douceur de l’été que tu as dévoré parce qu’une fois que tu as commencé tu ne peux plus t’arrêter et tu finis le paquet, c’est cette explosion de bonheur dans ton ventre… Oui, toi, netflixien netflixienne, tu sais de quoi je parle, tu le sais parce que toi aussi tu as succombé…  Tu as succombé à ce bonbon acidulé, à cette gourmandise incontournable du mois de juillet. Toi aussi. Tu as binge-watché les 8 épisodes de Stranger Things 3.

Et comme je te comprends. Ils t’avaient tellement manqué, avec leur bouilles de bébés et leur problèmes de fin du monde, leur Donjon et Dragons leurs costumes de Ghostbusters,  leur téléphones avec fil, leurs tubes cathodiques, leurs Reebok et leurs panoplies vintages qui ne le sont tellement pas quand ce sont eux qui s’en servent. Tu te languissais. Et enfin. Ils sont revenus. Avec tout ce qu’on attendait d’eux, et même un petit peu plus encore… Bien sûr ils ont un peu grandi, alors on nous a rajouté un petit enfant rigolo pour ne pas que ça nous manque trop, et ça marche. La bestiole aussi d’ailleurs a un peu grandi, et je ne sais pas si c’est l’adolescence pour elle aussi, mais il faudrait voir à nous soigner cette vilaine peau, comme dirait Benoit, parce que ça suinte par tous les pores. Donc les revoilà, ils sont venus ils sont tous là, Wynona Ryder est encore tout le temps en train d’hurler et ça lui sied toujours autant, elle me rappelle quelqu’un de la vraie vie, et c’est encore plus drôle…  de nouveaux personnages sont apparus, et même au niveau de l’intrigue, la trame est vintage jusqu’au bout des doigts puisqu’on est reparti sur un ennemi séculaire des États Unis: les russes ! Forcément…  Les mille références à tous les films et même les pubs qu’on a pu adorer y sont, 1984 plein pot et en 16/9eme… prends toi de la canette de NEW COKE et du paquet de MM’S et des van’s dans la face, et du I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT dans les oreilles. je suis d’ailleurs surprise que les frères Buffer n’aient pas poussé le délire jusqu’à nous filmer tout ça en 4/3, mais bon, on s’adapte à tout.

Bon, Je ne suis pas venue là pour te parler d’une série que tu as vu et kiffé. Tu n’as pas besoin de moi pour te montrer ce que tu sais déjà, non, tu as besoin de moi pour partager une découverte majeure dans le monde audiovisuel, et pour la kiffer ensemble.

Et j’y viens… alors comme tout le monde mon petit chouchou mon favori mon personnage à moi, celui qui me fait m’illuminer quand il apparaît sur l’écran, celui qui nous fait toutes vibrer à l’unisson, c’est bien sûr le beau, le charismatique, l’immense, le ténébreux… Dustin. Oui Dustin. Bien sûr ce « léger » cheveux sur la langue fait une grande partie de son charme, mais ce n’est pas que ça, Dustin c’est un tout. Et ce n’est pas qu’un physique mesdames. Bon, je ne te cache pas que le fait qu’il ait une meuf m’a un peu perturbée dans cette saison, mais finalement je m’en suis remise, parce que c’était sans compter sur le fait que j’allais découvrir cette scène mémorable. Unique. Géniale. Cette séquence désormais culte dans la vidéothèque interne de mon cœur, dans mon INA personnel, cette scène qui toi aussi a dû te faire frémir de bonheur : The Neverending Story… comment te dire. Tout y est. A commencer, bien sûr,  par le choix de la chanson.. Mais Cœur avec tous les doigts les gars! Mais bordel comment font ils pour toujours taper là où ça fonctionne? et puis tout! Mais tout je vous dit! Lui qui chante, elle qui le rejoint sur les ondes, tous les autres qui écoutent… les gros plans, les réactions de chacun des personnages qui nous permettent aussi de faire le point sur la situation critique à cet instant… et y a même la « chose », des génies je vous dis… le split screen, so 1984, les chouchous dans les cheveux de suzie , son bras en l’air quand elle chante, le travelling arrière dans le décor kubrickien de la base soviétique, les autres dans le coffre du break (pardon mais là aussi, moi en 84 c’était mon rêve absolu que de monter dans le coffre de la voiture!), l’humour, la tension, et puis cette chanson, non parce que si tu analyses bien les paroles #totalbilingue  ça dit un peu quand même que c’est une histoire qui ne finira jamais (bon, en général pour une série il faut quand même qu’il y ait une fin parce que sinon ça part en live à un moment (#lost), donc il faudra bien qu’on détruise ce monde à l’envers à un moment donné hein, et si on pouvait le faire sans perdre Elf, parce qu’on a déjà perdu Daenerys cette année, et du coup ça ferait beaucoup d’un coup) et c’est notre histoire sans fin à nous avec eux, et c’est tellement beau que ça nous donne envie de chanter nous aussi… mais là je me perds en conjectures donc bref, cette séquence est mythique, culte, et essentielle à nos vies. Si je ne devais garder qu’une scène de ces 3 saisons, tu l’auras compris, ce serait celle là.

Alors si tu as un moment de moins-bien, si la vie est pas hyper trop chouette ou que tu passes une mauvaises journée, meme si les russes ne sont pas en train de ré-ouvrir le portail du monde à l’envers et qu’une affreuse chose ne te poursuit pas dans la nuit, non si juste y’a des cons partout et que tu veux avoir un peu la pêche, vas-y re-mate la toi et pousse le son à fond. Tu verras, c’est l’effet Dustin 100% garanti.

Allez, je te laisse Je vais aller me faire tatouer la constante de Planck sur Le Bras, parce que si un jour je dois sauver le monde je n’ai pas de suzy-pooh à appeler, et ça, c’est tellement dommage.

https://youtu.be/f-6f9G3cg5M

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s